Actualité du 02 Février 2018

Une maison comme celle là, il n'y en a qu'une au monde. Et elle est en Creuse, à Ahun. Une maison 100% autonome commercialisée par la société Avenidor. L'électricité vient des panneaux solaires, l'eau, d'un forage à quelques mètres de là. Il y a également une micro-station pour la gestion des eaux usées. Le tout fonctionne à l'énergie solaire. 

Une vingtaine de degrés en hiver

A l'intérieur, il n'y a pas de chauffage et pourtant il fait une vingtaine de degrés, et ce grâce notamment à une isolation parfaite : les murs font cinquante centimètres d'épaisseur et gardent la chaleur, qu'elle soit produite par la plaque de cuisson, le four ou le micro-ondes. Mais ce n'est pas la seule explication. Si la température reste agréable, même au cœur de l'hiver, c'est aussi grâce à de nombreux dispositifs pour garder la chaleur à l’intérieur de la maison. C'est ce qu'explique Steven Kaszuba, le chef de projet de la société Avenidor : "La maison est équipée d'un ventilateur double flux. Vous allez utilisez toutes les calories contenues dans l'air sale de la maison pour chauffer l'air propre. Cela vous permet d'avoir un air extrêmement sain et d'avoir des besoins de chauffage proche de zéro !" Ne rien gâcher, c'est le credo de Steven Kaszuba : "On a installé des _échangeurs sous la douche_, c'est à dire que quand vous prenez une douche, votre eau part dans le siphon à 36 degrés, et cette eau va préchauffer votre eau froide."

Maison Avenidor France Bleu

Plusieurs coloris sont disponibles pour ces maisons autonomes © Radio France - Boris Loumagne

 

Un prix compétitif

La maison est fabriquée sur-mesure pour 2000 euros le mètre carré, clé en main.C'est un peu plus cher qu'une maison classique mais sans les factures d'eau et d'électricité qui vont avec. "Et c'est même le fournisseur d'énergie qui vous paiera pour vous acheter l'électricité produite par vos panneaux solaires", conclut Steven Kaszuba.  Les maisons autonomes de la société Avenidor seront commercialisées dès le début de l'année 2018.

Boris Loumagne
Source : France Bleu