Les maisons PASSIVES CERTIFIéES PROMètent un très faible impact environnemental.

La maison passive certifiee

La certification passive demande de respecter certaines spécificités. Voici quelques points clés.
 

Certification

Pour être reconnu comme maison passive, il faut que celle-ci soit certifiée par le Passivhaus Institut. C’est un label allemand de performance énergétique des bâtiments. Les 3 meilleurs certifications proposées par cet institut sont décrites ci-dessous.

Les standards de certification

Standard labellisation maison passive 

La certification Passif Classic correspond à :

  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année.

Les certifications Passif Plus et Passif Premium, induisent d'ajouter aux critères précédents une source de production d’énergie renouvelable.
 

Isolation thermique par l’extérieur

Au sein de la construction pour avoir cette certification, il faut commencer par l’isolation thermique. L’isolation par l’extérieur est l’un des facteurs primordiaux pour limiter les transferts de chaleur et les ponts thermiques. L’objectif étant de conserver une température intérieure comprise entre 20 et 25 degrés tout au long de l’année.
 

Apports solaires

Pour l’approvisionnement en chaleur, l’ensoleillement du bâtiment est important. Pour cela, il faut être attentif au positionnement, à l’orientation cardinale ainsi qu’aux ouvertures. Sur la façade Sud, on capte un maximum de lumière et d’énergie tandis qu’au Nord on limite tous types d'ouvertures afin de minimiser les déperditions. D’autre part, les habitants et les appareils électriques de la maison dégagent également leur propre chaleur. Le chauffage ne devient donc pas nécessaire au sein d’une habitation passive.
 

Etanchéité à l’air

L’étanchéité à l’air est également un critère essentiel, car nous devons limiter un maximum les passages d’air pour garder une meilleure performance au sein du bâtiment.  Plus l’étanchéité à l’air est élevée, plus le confort de vie augmente. Pour cela, le choix des menuiseries est important car elles évitent les différents transferts de chaleur. Au sein de la construction Avenidor, un triple vitrage a été choisi pour chacune des baies et nous avons effectué deux tests d’infiltrométrie pour vérifier sa conformité avec la Certification Passive.
 

Ventilation

L’aération au sein d’une habitation passive doit être assurée par une VMC double flux. Ce système permet d’extraire l’air vicié des pièces humides et d’injecter de l’air neuf dans les pièces de vie. Elle permet alors l’extraction des mauvaises odeurs et purifie donc l’air. Elle régule le taux d’humidité et assure un renouvellement permanent.
 

Reglementation thermique RT2020RT 2020

Cela correspond à la réglementation thermique qui sera bientôt applicable pour tout projet de construction. On demande aux futurs constructeurs d’utiliser une énergie renouvelable au minimum. « La RT 2020 va mettre en œuvre le concept de bâtiment à énergie positive. Ce sont des bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Toutes constructions devront être considéré comme passif. Les nouvelles réglementations permettront une liberté de conception, en limitant simplement la consommation d’énergie. »  (cf. site RT2020)

 

Nous respectons bien sûr toute ses spécificités, vu que la maison AVENIDOR est certifiée « Bâtiment Passif Premium ».  En fait, les maisons AVENIDOR surclassent largement le label Passif ainsi que la future réglementation thermique du bâtiment. 

 

Plus d'infos sur la maison passive avenidor